Loin des codes gay internationaux, gay cruising in Istanbul stay the best...one of my first score in the town...


 
 gay cruising in Istanbul stay the best...Fare away from any Standard International codes...
Loin des codes gay internationaux ,Istanbul reste une grande exception concernant les rencontres...

























Loin des codes gais internationaux, je vous propose une balade dans la nuit homosexuelle stambouliote.

Une ville où l’on drague furtivement mais sûrement, malgré l'attitude homophobe ambiante.
Dépaysement assuré dans une ville où se renontrent l’Est et l’Ouest.
Le bruit des pions qui claquent et des dés qui roulent couvre presque les brouhahas d'une ville qui tarde à s'endormir.

Istiklal Caddesi, l'artère centrale de Beyoglu, sur la partie européenne d'Istanbul, sorte de ramblas à la turque, déborde de piétons.


Ça déambule, de nuit comme de jour. Au Kafeka, sur des tables et tabourets bas, on joue au backgammon en buvant un adacaye, un «thé des îles» parfumé au thym, fumant le narguilé.
Un beau brun, pas très grand, les yeux très clairs, propose une partie.
Serkan rit et chuchote quelques conseils.

Les parties s'enchaînent et la nuit s'étire alors, comme un fil qui se déroule de bars en clubs de nuit, du bar Cihangir auTünnel en passant par l’Ortaköy.



Une connaissance, Serkan, m’entraîne avec deux amis dans le tourbillon d'une nuit gaie pas forcément souterraine, festive et plutôt dragueuse, tantôt branchée, tantôt glauque.
Juste comme il faut, parfois à ciel ouvert et avec vue.



La tournée des bars se poursuit dans le Barbahçe, l’Obe et le TekYön sont pleins à craquer : c'est le dernier week-end d’août. Pour le globe-trotter gai que je suis, habitué à retrouver la même musique, la même déco, les mêmes codes, les mêmes looks et les mêmes mecs de Paris à Miami, de San Francisco à Buenos Aires, le choc «culturel» est grand.



Un ami devant un des bar gai de la ville Un ancien hammam princier, un appartement presque bourgeois dans une maison grecque, un cadre sombre et enfumé, des quais le long du Bosphore.
La nuit est rythmée par les rythmes d'une pop 100 % turque. Pas ou peu d'incursion de musiques dance, house ou trance.

Les chanteuses à succès sont aussi blondes que Madonna, souvent aussi refaites que Cher (certaines étaient des hommes), ont autant de poitrine que Janet, mais chantent en turc sur des rythmes résolument orientaux.
Probablement faudrait-il aller dans des lieux plus underground et branchés, sans doute gay friendly, pour trouver une techno reconnaissable
Mais, franchement, je préfère m'enivrer de l’ambiance plus typique du TekYön peuplé de sosies de Tarkan.?Et la nuit est chaude.


Pas ou peu de gym queens, pas ou peu de fashion victims. Pas de T-shirt Abercrombie ou Hillfiger sur torses épilés et bodybuildés. Les chemises sont plutôt amples, laissant apparaître des poitrines assez velues.


Les gars ont un look naturel, presque passe-partout, ce qui peu parfois être très sexy.
Le Samedi J`adore descendre dans le quartier Kurde,la ou il y a 9 ans, un pote m`avait dit de ne jamais aller... Si tu as la trouille... t
`abstenir!

 



Je vais toujours dans le même club 100% Kurde, L`endroit est très noir et il faut
vraiment connaître le dédale! quand j`arrive je vois toujours les mémés regards nerveux, curieux, envie d`en découdre avec moi...

d`autres soucieux de me protéger des que j`entre.
Il y a dans cette boite de quartier grand nombre de Kurde D`Irak, Réfugié, ou en attente a Istanbul pour un jour meilleur ... pour le jour J !

Partir et démarre cette course infernal : Partir pour l`Europe avec peut être un passeur pour rentrer en Allemagne, en France, En Angletere...
Quelques très beaux spécimens Kurdes et anatoliens se déhanchent sans retenue et sans pudeur sur le dernier succès local.

Il est impossible de ne pas rencontrer un très beaux mec dans ce lieux! et franchement il n`y a que de très beaux mec car la plupart s`entraîne comme des malades a la gonflette dans l`espoir de joindre un club UFC a Londres, ou de joindre la Légion française a Perpignan, ou encore de pouvoir être un très bon déménageur ou videur ce serait top!


Les codes d`approche sont toujours les mêmes!
La drague est facile, rapide, efficace. Un regard suffit pour que les langues se mêlent.
Mais surtout pas en lieux public, il y a trop d`honneur, moi je désamorce toujours le trip "Suisse touriste"et en quelques mots Kurde ou Turc tout les mecs comprennent que je ne suis pas la parce que je suis perdu !

Moi je dis toujours en Turc que je me suis embrouille avec mon mec et ma nana dans la même journée et généralement cela marche toujours! car les Kurdes adorent ce genre "d`état Bing Bang" c`est incroyable le nombre de mecs qui disent : " Et lesquels tu préfère le mec ou la nana?" je did toujours "le mec parce que Ric Rac ne mange pas de pain!"

A partir de la, le mec sait pourquoi tu est la, et pourquoi tu vas partir avec lui par derrière!
Très tard dans la nuit , la musique a donf, les corps des mecs dans la boite s`échauffent ... je bois des chotes , il fait très chaud, je retrouve toujours 3, 4, 5 mecs avec qui je me suis acoquiné déjà!

Les Kurdes sont très macho, bien plus que les Italiens, autant que les Turc, en plus bagareurs... Si un Kurde décide qu`il va passer la nuit avec toi...

il est préférable de ne pas changer d`avis!
Un soir dans cette même boite, je rencontre deux Turcs 22 ans de Bodrum, ils sont vraiment très très beaux, il sont en partance pour Paris et ensuite pour Perpignan afin de s`engager dans la legion... plaisanteries, chottes... il fait très chaud c`est Juillet! je les rapatries jusqu`a mon studio, ce sont deux cousins...

 
l`un se couche et fait semblant de dormir pendant que l`autre me tire comme un nougat... apres 50 minutes de plaisirs, mon amant me jette contre le mur ( il n`y a pas d`autre mot...c`etais une baraque) je l`ai envoye dormir sur le balcon,et il n`a plus ouvert la bouche, le cousin qui entend tout enfin decide "de dormir sur mon lit" c`est "plus confortable" il m`embrasse comme un dieux ,tres serieux,tres romantique, et me dit que son cousin peut etre tres sauvage...


il me tire divinement pendant plus d`une heure,transpire,fume une cigarette et puis me denande "qui etait mieux moi ou mon cousin?"
Au petit matin , nous sommes partis tout les trois prendre un Kawa,et je n`ai ensuite revu Marek que six mois plus tard ... A Perpignan! et nous sommes partis 5 jours en Corse... ce fut tres tres chaud!

Les soires peuvent etre fabuleuse a Istanbul si tu vas au bons endroits,la caserne militaire est pour sur ce qu`il y a de mieux si tu aime les " brut de pommes!" un soir je me dirige vers le hammams militaire ou j`y ai mon passe droit! et une Jeep militaires passe tres pres de moi lentement avec 2 militaires dans la Jeep.


L`un 22/23 ans l`autre 25/26 ans , machinalement
j`ai pris mon regard de salope en chaleur... et un des mec me reconait du hammam...
le dit a l`autre ...
qui retrousse chemin pour me demander une cigarette...
les deux mecs mentionent le Hammam etc.. et me propose un tour en Jeep... Je n`ai jamais autant Kiffe les Jeep depuis! et ce fut aussi ma premiere nuit dans la caserne militaire, il y en aura beaucoups d`autres!




More